English
 
     
 



   

Notre histoire

1963

  • Plusieurs anciennes de l’École d’hygiène dentaire de l’Université de Toronto estiment que le moment est venu de regrouper les hygiénistes dentaires diplômées à l’échelle du Canada. Elles correspondent avec le plus grand nombre d’hygiénistes dentaires possible partout au pays et, grâce aux efforts combinés des hygiénistes dentaires de l’Alberta et de l’Ontario, elles élisent un comité de direction.
  • Mai Pohlak est ainsi devenue la première présidente de l’ACHD.

1964

  • Le premier congrès et la première assemblée annuelle de l’ACHD ont lieu à Edmonton (Alberta). Les hygiénistes dentaires de l’Alberta, du Manitoba, de l’Ontario et de la Nouvelle-Écosse y sont représentées.
  • Une constitution provisoire est adoptée et Jill Dossett est élue à la présidence pour 1964–1965.

1965

  • Au congrès de Québec, le conseil d’administration et les déléguées de l’Alberta, du Manitoba, de l’Ontario et de la Nouvelle-Écosse ratifient la constitution de l’Association canadienne des hygiénistes dentaires.

1967

  • Après deux années de statut provisoire,la constitution de l’Association des hygiénistes dentaires de la Colombie-Britannique est approuvée.

1968

  • L’ACHD présente un important mémoire en réaction au rapport du nouveau « Comité ad hoc sur les auxiliaires dentaires » du Ministère de la santé nationale et du bien-être social. Le rapport du comité est significatif quant à l’extension des tâches des hygiénistes dentaires, particulièrement en ce qui a trait au secteur de la dentisterie restauratrice.  

1970

  • L’Association des hygiénistes de la Saskatchewan devient la sixième association constituante de l’ACHD.
  • L’ACHD est un des membres fondateurs du Comité international de liaison en hygiène dentaire.

1972

  • Les Associations d’hygiénistes dentaires du Québec et de l’Î.-P.-É. deviennent les septième et huitième associations constituantes de l’ACHD.

1974

  • L’Association des hygiénistes dentaires du Nouveau-Brunswick est constituée.
  • L’ACHD parraine la conférence sur les auxiliaires dentaires, événement unique par sa vaste représentation, son ordre du jour ambigu ainsi que la liberté et la grande étendue des discussions entre les représentantes de tous les secteurs du domaine dentaire.

1978

  • Terre-Neuve devient la dixième association constituante.

1980

  • L’ACHD présente un mémoire à la Commission d’examen des services de santé, que préside le juge Emmett Hall. Une des quatorze recommandations stipule que « de plus amples recherches devront être menées sur le régime de prestation des soins dentaires au Canada. »

1982

  • La première conférence du monde sur la recherche en hygiène dentaire est parrainée par l’École d’hygiène dentaire de l’Université du Manitoba et le Groupe de travail du Ministère de la santé nationale et du bien-être social sur l’exercice de l’hygiène dentaire. Quatorze chercheures et consultantes distinguées du Canada et des États-Unis en ont été les principales conférencières. Quarante-deux hygiénistes dentaires, représentant les milieux de formation, de la santé publique, de la pratique hospitalière et privée, s’y sont inscrites en tant que participantes.

1988

  • L’ACHD publie une étude nationale sur les hygiénistes dentaires, « L’hygiène dentaire au Canada, Étude nationale de 1987 sur les hygiénistes dentaires : Profil démographique, éducationnel et d’emploi ».
  • Le groupe de travail sur la pratique de l’hygiène dentaire, du Ministère de la santé nationale et du bien-être social, publie un rapport « La pratique de l’hygiène dentaire au Canada : description, lignes directrices et recommandations. » Le rapport souligne le besoin d’accroître la recherche dans les secteurs comme l’épidémiologie des maladies dentaires, les méthodes de prévention des maladies dentaires, les facteurs qui affectent l’emploi des mesures de prévention, le rapport coût-efficacité des mesures de prévention, les diverses configurations des ressources humaines en soins dentaires et les innovations des régimes de prestation des soins de santé dentaire.

1990

  • L’ACHD tient un symposium à Edmonton (Alberta) sur « La clinique d’hygiène dentaire : Orientations en matières de recherche, d’enseignement et d’évaluation. » Le symposium a pour objet de mettre l’accent sur la relation entre la recherche dentaire clinique, la formation et la pratique de l’hygiène dentaire, d’explorer de nouvelles façons de participer à la recherche en collaboration et d’investiguer un cadre de conception pour la profession d’hygiène dentaire.

1991

  • L’Association des hygiénistes dentaires du Québec se dissout.

1993

  • L’Association tient sa quatrième conférence professionnelle annuelle, la Conférence nord-américaine de la recherche : Regard sur l’avenir. L’Association américaine des hygiénistes dentaires participe à la formation des ateliers.
  • L’ACHD crée le Conseil de la formation et de la recherche.

1994

  •  Création du Fonds dentaire canadien par la fusion du Fonds de la recherche dentaire du Canada, du Fonds de l’éducation dentaire du Canada et du Fonds de la Fondation dentaire du Canada.

1995

  • Dans le cadre de son effort pour promouvoir la qualité de la recherche en hygiène dentaire, le Conseil de l’éducation et de la recherche offre la première bourse de recherche aux membres.

1997

  • Le Conseil de l’éducation et de la recherche publie le Répertoire des éducatrices, comprenant la liste des chercheuses et leurs domaines de recherche.

1998

  • Le Conseil de l’éducation et de la recherche est dissout.

1999

  • L’ACHD publie une première édition de Scientific, qui offre aux hygiénistes dentaires canadiennes une tribune pour publier leurs propres recherches, tout en demeurant disponibles pour la publication de la recherche internationale.

2000

  • L’ACHD, en partenariat avec le Comité des éducateurs dentaire alliés de l’Association des facultés dentaires du Canada, élabore le « Cadre stratégique d’éducation en hygiène dentaire 2005 au Canada ». Dans ce cadre, l’ACHD adopte une position à l’effet que les programmes de formation en hygiène dentaire devraient offrir un baccalauréat en hygiène dentaire.

2001

  • L’ACHD présente au Comité permanent des finances de la Chambre des communes, lors de la consultation pré-budgétaire, un mémoire pour informer et instruire les membres du comité sur l’importance de l’hygiène buccale et la nécessité d’accorder aux soins de santé buccale la reconnaissance qu’ils méritent.
  • L’ACHD présente à la Commission un mémoire sur l’avenir des soins dentaires au Canada, contribuant ainsi au débat sur l’avenir du régime de soins dentaires canadien, soulignant l’importance du lien entre la santé buccale et la santé générale et préconisant un plus grand accès aux services d’hygiène dentaire.
  • L’ACHD entreprend des recherches systématiques sur le déploiement des hygiénistes dentaires au Canada. Intitulée « La pratique de l’hygiène dentaire en 2001 au Canada », l’étude présente de l’information essentielle pour planifier les ressources humaines en santé buccale dans le cadre du régime des soins de santé.

2002

  • L’ACHD entreprend sa seconde étude des effectifs en hygiène dentaire.
  • L’ACHD présente à la Chambre des communes un mémoire et un exposé verbal intitulé « Le financement du régime de santé buccale au Canada », soulignant la position de l’ACHD sur le financement dudit régime.
  • L’ACHD présente au sénateur Kirby, président du Comité permanent des affaires sociales, de la science et de la technologie du Sénat, un mémoire intitulé « Les soins d’hygiène dentaire au Canada ». Le document souligne les secteurs où les problèmes d’hygiène dentaire reçoivent une attention inadéquate et présente des recommandations sur la façon d’aborder les défauts du régime des soins de santé buccale.
  • L’ACHD rédige un Code de déontologie en hygiène dentaire.
  • L’ACHD rédige une Déclaration des droits du client en hygiène dentaire.

2003

  • Le Fonds dentaire du Canada comprend trente-quatre fonds de dotation, y compris le Fonds d’éducation de l’Association canadienne des hygiénistes dentaires.
  • L’ACHD tient un atelier sur le Programme national de recherche en hygiène dentaire. Onze personnes des diverses régions du Canada sont invitées à élaborer le premier « Programme de recherche en hygiène dentaire de l’ACHD ».
  • L’ACHD présente au Comité permanent des finances de la Chambre des communes un mémoire et un exposé verbal comprenant huit recommandations sur les dépenses fédérales en matière de santé buccale et trois recommandations proposant des modifications dans le secteur de l’éducation en hygiène dentaire, y compris des déductions fiscales pour les dépenses de formation continue.
  • L’ACHD présente à la Chambre des communes un exposé oral sur « La santé buccale des Premières Nations et des Inuits ».

2004

  • L’ACHD lance la Fondation canadienne pour la recherche et l’éducation en hygiène dentaire lors de sa conférence professionnelle de Terre-Neuve. La première sollicitation de fonds de la Fondation, qui a lieu à cette occasion, rapporte près de 21 000 $.
  • Le Comité consultatif de la recherche est créé suivant la recommandation formulée lors de l’élaboration du « Programme national de recherche en hygiène dentaire de l’ACHD ».
  • L’ACHD présente au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes un exposé préconisant de modifier les politiques et programmes du gouvernement fédéral pour améliorer l’état de santé buccale des Canadiennes et des Canadiens.
  • Vu la réussite de l’étude de 2002, l’ACHD mène une troisième étude des effectifs.
  • L’ACHD présente au Comité permanent des finances de la Chambre des communes un mémoire et un exposé verbal identifiant les services de santé buccale comme lien manquant dans le régime de la santé. Le mémoire demande donc de rebrancher la bouche au reste du corps et, en somme, au régime de santé.

2005

  • L’ACHD présente un mémoire et un exposé verbal, intitulés « Investir en santé buccale – Améliorer la productivité des Canadiens » au Comité permanent des finances de la Chambre des communes, dans le cadre de sa consultation pré-budgétaire. L’ACHD met alors l’accent sur deux secteurs de la politique publique, notamment : la santé buccale et les incitatifs fiscaux pour la formation permanente.

2006

  • L’ACHD présente au Comité permanent des finances de la Chambre des communes, dans le cadre de sa consultation pré-budgétaire, un mémoire demandant une hausse des dépenses pour la promotion de la santé buccale et les programmes de prévention de la maladie.
  • L’ACHD mène sa quatrième étude des effectifs.
  • L’ACHD présente au Comité permanent des ressources humaines de la Chambre des communes un exposé verbal décrivant les liens entre la santé buccale et la santé générale.
  • L’ACHD présente au Comité permanent des finances de la Chambre des communes un mémoire et un exposé verbal recommandant d’améliorer l’accès aux services de santé buccale et demandant le paiement direct des hygiénistes dentaires, le financement par catégorie des soins de santé buccale pour les personnes à faible revenu, les personnes âgées et les personnes handicapées, la hausse du financement des programmes de Soins de santé non assurés (SSNA)et les incitatifs fiscaux pour la formation continue.

2007

  • L’ACHD accueille le 17e Symposium international sur l’hygiène dentaire, de la Fédération internationale des hygiénistes dentaires, qui a lieu à l’hôtel Westin Harbour Castle, à Toronto (Ontario).
  • L’ACHD présente deux exposés à environ cinq mille leaders de la lutte contre le tabagisme lors de la 13e Conférence mondiale sur le tabac et la santé, qui se déroule à Washington D.C.
  • L’ACHD tient son tout premier Sommet étudiant à Toronto (Ontario).
  • L’ACHD présente au Comité permanent des finances de la Chambre des communes un mémoire intitulé « Les soins de santé buccale : un bien public nécessaire maintenant et pour l’avenir ». Le document souligne le faible état de santé buccale d’une partie importante de la population canadienne et demande au gouvernement fédéral d’examiner la possibilité de promouvoir la santé buccale et la prévention de la maladie comme bien public pour certains groupes de citoyens en particulier, notamment les enfants, les personnes âgées, les personnes handicapées et les personnes à faible revenu.

2008

  • L’ACHD présente au Comité permanent des finances de la Chambre des communes un mémoire qui souligne l’importance d’un régime de soins de santé qui donne priorité à la prévention.
  • L’ACHD présente au Programme de soins de santé non assurés (SSNA) l’ébauche d’une analyse de priorité pour « L’amélioration du rapport coût-efficacité et de l’efficience du volet des Premières Nations et des Inuits du Programme de soins de santé non assurés. Le document décrit brièvement les avantages qu’il y aurait d’ajouter les hygiénistes dentaires au tableau des services des SSNA.
  • L’ACHD crée le Comité consultatif en éducation (CCÉ) qui remplace l’organisation des Éducatrices en hygiène dentaire du Canada (ÉHDC).

2009

  • L’ACHD participe à la Conférence nord-américaine sur la recherche en hygiène dentaire, à laquelle participent 150 hygiénistes dentaires de cinq pays. L’ACHD y présente une distinction pour le meilleur exposé sur affiche et une bourse de voyage à une étudiante diplômée.
  • L’ACHD franchit le jalon des 15 000 membres.

to buy cialis cheap

levitra online

 

Appelez-nous @ 1-800-267-5235

Déclaration de confidentialité (Anglais)