Sondage de l’ACHD sur le marché du travail et de l’emploi

Tous les deux ans, l’ACHD mène un sondage sur la rémunération pour évaluer les tendances de l’emploi au Canada et faire la collecte et l’analyse de données sur les aspects clés de la profession. L’ACHD gère l’enquête par le biais d’un tiers sous contrat pour veiller à la confidentialité des réponses et à la protection de la vie privée des répondants.

Téléchargez-le dès aujourd’hui

Tous les rapports sont accessibles gratuitement aux membres de l’ACHD. Les personnes qui ne sont pas membres, mais qui veulent consulter le rapport, peuvent seulement télécharger le sommaire exécutif.



Points saillants du rapport
  • Le taux horaire moyen des hygiénistes dentaires a légèrement augmenté chaque année depuis 2013 dans l’ensemble des provinces et des territoires
  • Les titulaires d’un baccalauréat en hygiène dentaire signalent des salaires supérieurs à la moyenne
  • Le taux de chômage approximatif des hygiénistes dentaires est de 1 %, ce qui est inférieur au taux de chômage actuel au Canada, qui est de 5,5 % en date de juin 2019
  • Quatre-vingt-onze pour cent (91 %) des répondants travaillent en hygiène dentaire clinique, 71 % travaillent pour un seul employeur
  • Plus de trois quarts (84 %) des hygiénistes dentaires reçoivent des avantages sociaux
  • Quatre-vingt-huit pour cent (88 %) des répondants ont un pouvoir décisionnel sur la mise en œuvre des services d’hygiène dentaire
  • Les répondants qui travaillent en cabinet dentaire spécialisé travaillent le plus souvent en orthodontie (41 %) et en parodontie (36 %)
  • Les hygiénistes dentaires en exercice indépendant continuent de signaler des taux élevés de satisfaction
Défis que nous devons relever :
  • Seulement 51 % des répondants ont un contrat écrit avec leur employeur et seulement 42 % ont un examen annuel de rendement
  • Les hygiénistes dentaires plus jeunes et moins expérimentés ont moins tendance à signaler une hausse salariale
  • Trois quarts (75 %) des répondants disent avoir été victimes de douleur liée au travail au cours de la dernière année
  • Près de la moitié des répondants (52 %) affirment qu’ils ne peuvent pas exercer à leur plein potentiel en raison de réglementations provinciales
  • Il y a une tendance croissante vers la collaboration interprofessionnelle, mais la majorité des hygiénistes dentaires (63 %) signalent que leur pouvoir décisionnel est le moindre lorsqu’il s’agit d’effectuer des renvois vers d’autres professionnels de la santé
L’avenir :
  • Cinquante-trois pour cent (53 %) des répondants comptent exercer plus de dix ans dans la profession, en tant que clinicien
  • Parmi ceux qui prévoient rester plus de deux ans dans la profession, le milieu de travail de choix est la pratique clinique dans un cabinet dentaire (81 %), suivi par la santé communautaire ou publique, le gouvernement (32 %) et l’établissement d’enseignement (28 %)
  • Cinquante-sept pour cent (57 %) des répondants pensent que leur économie locale demeurera la même au cours de la prochaine année, 17 % croient qu’elle va s’améliorer et 7 % pensent qu’elle va empirer